Pôle public

Pôle

public

Le pôle public se constitue d’un bâtiment éducatif, avec une bibliothèque 1 et une salle d’étude 2. Un préau/réfectoire 3 complète ce côté du Centre et à côté de l’entrée principale munie d’un système de fermeture pour la nuit 4, on trouve le bureau de l’administration 5.

UN PHARE DANS LA BROUSSE

Le bureau constitue le socle d’un bâtiment à accessible à l’étage, comme une petite tour. Cet élément a été intégré d’après les souhaits des enfants. En discutant avec eux pendant les ateliers, avoir un étage était un des souhaits les plus courants lorsqu’on leur demandait d’imaginer la maison de leurs rêves (plus de données dans le Rapport de Mission). En plus de répondre à cette aspiration, cette terrasse permet aussi de créer une sorte de belvédère offrant un panorama sur tout le Centre et le paysage alentour. Il a été conçu aussi pour devenir l’élément-phare du Centre, visible de loin.

De fait, l’entrée de cette zone est l’entrée principale du Centre, se faisant par le chemin de traverse qui mène du village aux champs D. Il s’agit déjà aujourd’hui d’un point habituel d’entrée sur le site et c’est le point du terrain le plus visible de loin.

LA BIBLIOTHEQUE-SALLE D’ETUDE ET LA CANTINE

Cette partie du programme est accessible à tous les villageois mais pour la fonction de cantine une capacité d’accueil d’environ 80 enfants, sur inscription préalable, est prévue. Avec le potager, celui-ci est le cœur du programme de centre d’accueil. Il pourvoit les enfants en livres, en lieux électrifiés pour étudier le soir, pour manger, se rencontrer, jouer… Il est le cœur dynamique et interactionnel du projet.

Cette zone est vue d’une part comme une interface avec le village afin d’intégrer les orphelins à la vie de celui-ci, tout en étant affiliés au Centre, mais aussi comme un lieu qui comble les manques en matériel et lieux éducatifs. Ainsi, le Centre accompagne le quotidien et le futur potentiel de ces enfants.

Les bâtiments sont également construits en terre crue, en bauge, avec une structure en ébène et une couverture en paille.

Dans la bibliothèque, le système de toiture à double pan avec un décalage au niveau du faîtage permet une ventilation naturelle et une qualité d’espace autre, qui symbolise le lieu le plus accessible du Centre. Avec le même esprit que celui de la terrasse de l’administration, dans la bibliothèque, une mezzanine est prévue, comme coin lecture ou simple « coin secret » en hauteur.

L’HISTOIRE DE ….

Roland, 14 ans, enfant démuni

Roland n’est pas orphelin, mais il a été abandonné par ses parents et il habite chez son vieil oncle au village. Cependant, celui-ci n’a pas les moyens d’envoyer son neveu à l’école. Pour pallier à cela, le Centre a accueilli Roland pour la partie commune constituée de la bibliothèque/salle d’étude et du préau.

Chaque jour, Roland se lève à 5 heures puis va aider son oncle aux champs. Il gagne 25 FCFAS par ligne de maïs. A midi, Roland se rend au Centre pour déjeuner puis il retourne aux champs jusqu’à 17 heures. En fin de journée, il peut aller étudier et emprunter des livres à la bibliothèque 2 avant de dîner avec les autres enfants dans le préau 3.

A terme, le Centre ambitionne, en déchargeant des dépenses pour la nourriture, de permettre à l’oncle de Roland de pouvoir payer les frais de son inscription à l’école.

Les poutres de la structure définissent deux sous-espaces au sein de la bibliothèque. Cette séparation se retrouve aussi dans la disposition du mobilier ; dans le côté plus étroit les étagères avec les livres vont remplir l’espace et dans le coté plus large et plus lumineux, des tables et de chaises seront placés pour la lecture et l’étude.
Dans l’image en haut on voit aussi la mezzanine accessible par une petite échelle: un espace de lecture, de repos au frais, surélevé.
La ventilation naturelle est générée par le système à double pan et par le vide de la sous-structure, ici rempli avec du raphia (voir aussi photo détail à droite).

Encore une fois l’espace extérieur interagit fortement avec la typologie du bâtiment scolaire.
Une galerie couverte surélevée par un socle en béton organise la transition entre espaces intérieurs et extérieurs. Ce type d’élément a déjà plusieurs fois été mis en évidence dans notre recherche comme structurant dans le quotidien de la vie au village.

La forme, les proportions et les dimensions de la bibliothèque/salle d’étude reprennent la salle de classe type. Dans ces pages, des photos et des schémas expliquent les éléments principaux, tels que la galerie couverte, l’ouverture de ce côté vers un extérieur et la dimension type (plan et coupe).

L’espace salle d’étude est un lieu ouvert à l’extérieur durant les heures d’ouverture du Centre et est dans le même temps un espace tout le temps accessible par l’enfant logeant au Centre.

Dans cette perspective on trouve le bureau de l’administration avec sa terrasse et les escaliers/socles en béton qui différencient l’espace de la bibliothèque/salle d’étude de la cour.

Le socle est la prolongation de l’espace bibliothèque qui se transforme en espace partagé externe, lieu de passage et rencontre.

NederlandsEnglishFrançais